Les Tournées


Berlin, Yaoundé (Cameroun), Marseille, Wroclav (Pologne), Porto, Dordrecht (Pays-Bas), nombreux sont les lieux où les marionnettes du Théâtre de la Poudrière ont joué... Les tournées ont d’emblée rythmé la trajectoire de la troupe. Elle a fait le choix d’emmener ses spectacles à la rencontre des publics, en commençant par le Val-de-Ruz, non loin de Neuchâtel.

De villages en villes de Suisse romande, son horizon s’élargit bien au-delà des frontières du pays. Des portes s’ouvrent, comme en 1987 lorsque le Théâtre de la Poudrière remporte le premier prix du concours pour jeunes compagnies du Festival Mondial de Charleville-Mézières (France), manifestation phare de la scène marionnettique. La Poudrière sera invitée à y revenir - mais désormais dans le cadre de la sélection officielle - à quatre reprises.

Théâtre Poudrière

Reconnue pour sa démarche artistique exigeante, la qualité et l’originalité de ses créations, la compagnie est régulièrement invitée par des théâtres et festivals en Suisse et à travers l’Europe. Rien qu’en Allemagne, elle a été conviée à des festivals internationaux de marionnettes dans une dizaine de villes différentes, parfois à plusieurs reprises comme à Stuttgart, Erlangen, Bochum ou encore Nuremberg.


Ces rendez-vous sont une précieuse source d’enrichissement, avec les rencontres marquantes et les complicités artistiques qu’ils engendrent. Très concrètement, ils ont débouché sur de belles aventures scéniques, comme des co-productions et des résidences, et des amitiés qui durent par-delà les frontières. Ce fut le cas d’«Exils», créé à Marseille en 1991, dans le cadre de «Présence Suisse à Marseille».